Faire du noir avec du brun

Le bonnet façon Denise a un succès fou! Mais tout le monde le veut en noir et pas en brun naturel (moka, chocolat au lait).

Et avec deux alpagas bruns et un noir, devinez la couleur de la laine que j’ai toujours en stock et celle que je n’ai plus 🙂

Bonnet original façon Denise. Patron ici

Et si on teignait la laine d’alpaga brune en noir ?

Alors d’un côté je mets un point d’honneur à ne travailler que au naturel (sans savon, sans produit), et de l’autre, je vais m’apprêter à utiliser des produits chimiques pour teindre la laine.

Pour faire la paix avec ça, je me suis dit que j’allais faire mes premières expériences avec des teintures classiques et que, grâce à l’expérience de Carine, je pourrais me perfectionner et utiliser des teintures 100% naturelles.

Et comment on fait ?

Comme je n’ai connais rien, j’ai cherché sur le net et j’ai trouvé un article très didactique et simple à suivre dont je vous copie un extrait.

Article complet sur le site de Libellune : http://libellune.com/v2/comment-teindre-la-laine/

  1. Je fais tremper ma laine (propre) à teindre dans de l’eau vinaigrée pendant au moins 30 mn : je remplis une bassine d’eau à température ambiante et je verse un bon verre de vinaigre d’alcool, j’immerge totalement la laine. Si elle remonte, et elle le fera, appuyez délicatement mais sûrement jusqu’à ce qu’elle soit complètement mouillée.
  2. J’essore ma laine toujours délicatement, puis je l’installe sur la table, dans un petit plateau prévu à cet effet, je l’étire doucement pour que la teinture puisse prendre partout.
  3. J’enfile mes gants, un tablier, je prends soin de protéger la surface sur laquelle je vais travailler. Attention aux éclaboussures, choisissez bien l’endroit où vous allez procéder.
  4. Dans des verres destinés uniquement à la teinture, je dilue une petite quantité (commencez par un fond de verre puis remplissez un quart d’eau vinaigrée, voyez ce que cela donne, ajustez eau ou teinture) de la peinture pour soie dans un peu d’eau vinaigrée (l’eau dans laquelle la laine à teindre a trempé) puis, à l’aide d’une grosse seringue, je verse ce mélange sur ma laine. Je dilue plus ou moins en fonction de la nuance que je souhaite.
  5. Je tapote la laine pour faire pénétrer la teinture dans la fibre.
  6. Avant de disposer la laine dans le panier vapeur, si je veux éviter que les couleurs ne se touchent et ne se mélangent entre elles, j’enroule ma laine dans du film cuisson micro-ondes.
  7. Ensuite, je cuis la laine pendant 25 à 30 mn à la vapeur (dans un panier vapeur en bambou ou dans un cuit-vapeur électrique, on peut également utiliser une cocotte mais je ne pourrais pas en parler, je ne l’ai jamais fait ; il est possible d’utiliser un micro-ondes dédié uniquement à la teinture mais cela a tendance à assécher la fibre, je l’utilise seulement pour la laine que je dédie au feutrage et dans ce cas je place ma laine dans une « cocotte à micro-ondes » et je fais 3 séries de 3 mn en faisant une pause de 5 mn entre chaque. Puis j’ouvre la « cocotte » et je laisse refroidir tranquillement… Je précise : tout ces ustensiles doivent être dédiés exclusivement à la teinture et ne plus servir pour les aliments). 30 mn pour le bleu.
  8. Une fois les 30 mn terminées, je verse tout de suite la laine dans une bassine et je la laisse refroidir complètement. C’est une étape importante, ne soyez pas tenter de la sauter car il faut éviter les chocs thermiques (feutrage) et puis la laine va continuer à « cuire » et fixer la couleur, ça vous évitera des dégorgements trop importants.
  9. Une fois refroidie, je la rince à l’eau claire, puis je l’essore délicatement et je la mets à sécher sur un étendoir.

On prépare le matériel

On commence avec un produit simple d’utilisation
des gants, une bassine pour rincer, un panier vapeur pour ne pas bruler la laine et une vielle casserole.
On y va…. cuisons !
tout est prêt pour le rinçage
… plus foncée, mais pas noire 🙁 …
non, définitivement , pas noire

Et le résultat…

Je suis contente de ma première expérience, mais j’aurais dû laisser la laine plus longtemps dans la teinture

Le bonnet en teinté noir
par comparaison, voici le brun naturel à gauche et le teinté noir à droite

Alors la bonne nouvelle, c’est que je viens de finir de nettoyer une tonte noire naturelle d’Horaccio et qu’elle sera bientôt disponible en pelote.

Et l’autre bonne nouvelle, c’est que j’ai ADORE cette expérience de teinture et que je vais recommencer ! Avec la GARANTIE que ce sera toujours bien clair si il s’agit d’une teinture ou de noir naturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *